Accueil >

Glossaire



Rafer : Glossaire


Chaînes de manutention sur mesure



Ajustement : Assemblage d'une pièce extérieure contenante (alésage) et d'une pièce intérieure contenue (arbre). Les pièces mâle (arbre) et femelle (alésage) ont la même dimension nominale mais des tolérances différentes offrant soit un jeu positif, soit un serrage, soit un jeu incertain. Alésage : Opération qui consiste à usiner avec soin la surface intérieure d’un cylindre ou toute autre pièce creuse. C'est aussi le résultat de cette opération.

Arbre : Organe mécanique transmettant une puissance sous forme d'un couple et d'un mouvement de rotation. La forme cylindrique de cet organe est à l'origine de son nom.

Axe : Pièce mécanique rectiligne autour de laquelle tourne une ou plusieurs autres pièces, il sert uniquement à guider en rotation ou une translation.
Le choix du diamètre d'un axe est très important. Pour un bon guidage, il faut que la longueur soit au moins deux fois plus important que le diamètre.
Les axes de ces chaînes sont généralement pleins, mais ils peuvent être creux destinés à la fixation d'accessoires ou d'entretoises reliant deux chaînes travaillant en parallèle.

Bavure : Désigne un surplus involontaire de matière souvent de très faible épaisseur, comme si la matière avait bavé. C'est inesthétique et peut être coupant.

Bloom : barre d'acier de section carrée ou rectangulaire supérieure à un carré de 120 mm (160 mm chez certains sidérurgistes), de longueur variable destinée à être engagée dans des trains de laminoirs appelés trains finisseurs

Boulon : Organe d'assemblage constitué d'une vis à filetage uniforme et extrémité plate (ou tige filetée), et d'un écrou (et éventuellement d'une rondelle).

Cémentation : Traitement thermochimique qui consiste à faire pénétrer superficiellement du carbone dans un acier, dont le pourcentage de carbone est insuffisant pour prendre de la trempe afin de le transformer en surface en un acier fortement carburé susceptible d'être trempé.

Charge de rupture : Poids de la charge qui provoque la rupture de la chaîne (déformation permanente ou une destruction)

Clavette : Cheville de métal enfoncée à force dans une entaille pratiquée dans une pièce pour l'appuyer contre une autre ou entre deux pièces pour les rendre solidaires et empêcher la rotation.

Coefficient de sécurité : Pour déterminer la charge de rupture d’une chaîne, il faut appliquer un coefficient de sécurité de l‘effort F.
Charge de rupture = F x coefficient de sécurité
Ce coefficient dépend des conditions de fonctionnement. Il peut varier entre 5 et 12, mais se situe généralement entre 7 et 10. Il convient cependant de vérifier la pression d’articulation, avant le choix définitif de la chaîne, car celle-ci peut être un élément déterminant.

Coefficient de tirage (CT) : Paramètre variable selon l’état du chemin de roulement, la lubrification, le diamètre du galet de la chaîne soit :
-0.10 pour une chaine à galets standards, bien lubrifié et chemin de roulement propre
-0.15 pour une chaine à galets standards, lubrification incertaine et chemin de roulement encombré
-0.20 pour une chaine à petits galets avec lubrification incertaine et chemin de roulement encombré
-0.33 pour les frottements directs des plaques sur chemin en acier
-0.02 à 0.05 pour les galets à billes (plus le diamètre du galet est important, plus le coefficient est réduit)

Convoyeur : Appareil de manutention continue en circuit fermé, servant au transport aérien ou au sol de charges ou de matériaux.

Dégrilleur : appareil de manutention permettant d'ôter les détritus qui s'accumulent sur les grilles.

Denture : Ensemble des dents d'une roue dentée, est généralement taillée, elle peut être également oxycoupée-meulée pour des profils spéciaux ou pour de très grands galets.

Diamètre primitif : distance entre le centre de la roue et le milieu approximatif des dents.
DP= pas/sin(180°/nbre de dents)

Ductilité : Désigne la capacité d'un matériau à se déformer plastiquement sans se rompre. La rupture se fait lorsqu'un défaut (fissure ou cavité) devient critique et se propage.

Douille : Embout cylindrique de métal qui sert à assembler deux pièces, en protégeant l’axe.

Dureté : Pour les métaux, définit la résistance qu'oppose une surface de l'échantillon à la pénétration d'un corps plus dur, par exemple la bille ou la pointe d'un duromètre.

Ecluse : Ouvrage intercalé entre deux plans d'eau dont les régimes de niveau sont différents, qui permet aux bâtiments de passer de l'un à l'autre grâce à la manœuvre d'éléments mobiles, portes et vannes.

Elevateur : Appareil ou engin utilisé pour transporter verticalement, ou sur de fortes pentes, des charges ou des matériaux.

Emaillage : déposer sur un métal, ou un autre support, une couche vitreuse, transparente ou colorée. La pièce à émailler est couverte de pigments, en suspension dans une huile volatile, et est ensuite soumise à une température d'environ 800°C: l'huile s'évapore et les pigments fondus sont liés au support. Les pièces émaillées ont une grande durabilité, une grande résistance aux rayures et aux agents chimiques, et sont faciles à nettoyer.

Entretoise : pièce en forme de tube destinée à maintenir constant l'écart entre 2 roulements à billes.

Enrobé : Mélange dosé de granulats et de filler enrobés de bitume ou de goudron, utilisé pour les couches supérieures des chaussées et pour les revêtements étanches de canaux ou de barrages.

Epaulement : Changement brusque de diamètre, dont le but est généralement de servir de surface d'appui à une autre pièce.

Etuve : Local où la température est très élevée et la chaleur humide.

Excavateur : Engin de terrassement équipé d'une chaîne à godets montée sur une élinde ou d'une roue-pelle.

Filetage : Consiste en une ou plusieurs rainures hélicoïdales sur surface extérieure cylindrique.

Galet : Rouleau ayant un diamètre supérieur à la hauteur des plaques. Ils permettent à la chaîne de rouler sur une surface plane. Les galets peuvent être droits ou épaulés pour assurer un guidage latéral. Les galets droits ou épaulés sont fabriqués en acier traité

Godet : Sorte d'auge de capacité et de forme variables, utilisée dans un certain nombre d'appareils de manutention (drague, élévateur, pelleteuse, etc.) pour creuser le sol.

Goupille : Petite pièce de métal qu'on passe dans l'extrémité de certains éléments pour que l'ensemble constitue un assemblage rigide démontable. Elle permet d’ immobiliser ou de positionner une pièce par rapport à une autre, de servir d’axe et de servir de pièce de sécurité (cisaillement en cas de surcharge)

Graisseur : Appareil qui, dans une machine, alimente automatiquement de graisse ou de lubrifiant les organes en mouvement.

Grenailleuse : machine qui projette de la grenaille sous forme de micro-billes pour décaper une surface de la matière qui la recouvre.

Grippage : Accident mécanique entre deux surfaces métalliques frottant l'une contre l'autre, lorsque des particules de métal se détachent de l'une d'elles et rayent l'autre plus ou moins profondément, en entraînant un échauffement, puis un soudage des surfaces en présence.

Grume : Tronc de l'arbre abattu, écimé et débarrassé du houppier ainsi que des branches.

Guidage / Alignement : La qualité du guidage de la chaîne durant son déplacement ainsi que l'alignement des pignons qui l'entraînent est primordial. Ces éléments sont à vérifier systématiquement avant tout démarrage de matériel neuf.

Jeu : Espace laissé entre deux pièces assemblées imparfaitement. Comme il est impossible de réaliser des pièces avec une géométrie parfaite, le jeu est une nécessité dans l'assemblage des éléments d'un mécanisme.

Joint : Dispositif permettant la transmission d'un mouvement de rotation entre deux arbres dont la position relative est mal définie, incorrecte, ou variable.

Laminoir : installation industrielle ayant pour but la réduction d'épaisseur d'un matériau (généralement du métal). Il permet également la production de barres profilées (produits longs).

Limite d'élasticité : Contrainte à partir de laquelle un matériau commence à se déformer de manière irréversible.

Lubrification : Il est recommandé de procéder au graissage sur le brin mou de retour de la chaîne. Cela facilite l'accès au lubrifiant dans le cœur de l'articulation de la chaîne. La qualité du lubrifiant utilisé ainsi que le soin apporté à son application sur la chaîne peuvent modifier sensiblement son comportement et sa durée de vie.

Maille : Plaques métallique reliant les pièce d’articulation. Il existe les mailles intérieures en contact direct avec les douilles, et les mailles extérieures en contact direct avec l’axe.
Deux mailles intérieures, de même que 2 mailles extérieures forment un maillon.

Maillons de jonction à écrous auto-freinés : les deux axes sont rivés sur une plaque à une de leurs extrémités, l'autre extrémité recevant une plaque de jonction immobilisée par des écrous auto-freinés.


Maillons de jonction à axes goupillés : où la plaque de jonction est immobilisée par des goupilles afin de faciliter leur démontage. Pour certaines applications, nous pouvons livrer des chaînes avec des maillons extérieurs goupillés d'un côté.


Méplat : Surface plane sur une pièce cylindrique.

Moyeu : Pièce centrale sur laquelle sont assemblées les pièces qui doivent tourner autour d'un axe. Il peut être déporté ou symétrique (roue sans moyeu = disque).

Nitruration : Traitement thermochimique conduisant à la formation de nitrure(s), ayant pour but le durcissement superficiel des pièces traitées.

Pas : Désigne la distance entre 2 centres primitifs d’axes consécutifs. Le pas est à choisir selon les conditions d'utilisation, le genre de produit à transporter, la fréquence des accessoires, la place disponible, etc. Toutes les valeurs de pas établies également selon une série normale, ne sont pas réalisables : voir le tableau au chapitre 2 donnant les pas préférentiels. Des pas à des valeurs intermédiaires ou des pas en pouces peuvent être réalisés.

Périodes d'arrêt / stockage : Certaines applications peuvent avoir des périodes d'arrêt de longue durée. Il est absolument nécessaire de prendre toutes les précautions possibles pour préserver la chaîne de la corrosion par l'application d'un lubrifiant adapté.

Plaques avec attaches : réalisées soit par pliage ou sous forme d'équerres rapportées par soudure ou par rivetage :
o attaches M à un ou plusieurs trous qui forment un plan de fixation parallèle aux plaques.
o attaches K à un ou plusieurs trous qui forment un plan de fixation perpendiculaire aux plaques avec choix de trois valeurs d'entraxe de trous (K2 à entraxe court, moyen et long), la largeur des attaches variant en conséquence. Ces attaches sont réalisables sur les maillons intérieurs, extérieurs, d'un côté ou des deux, selon une fréquence et une disposition à préciser à la commande.
o attaches spéciales peuvent être réalisées sur demande pour des quantités suffisantes


Polissage : Rendre lisse et éventuellement brillant

Plaques déportées : dissymétriques permettant de poser directement les charges sur la chaîne roulant sur galets droits. Ces chaînes sont généralement utilisées en parallèle pour former un tapis et répartir les charges.

Plaques percées : avec un, deux ou trois trous pour recevoir des attaches ou des barres entretoises. Si celles-ci traversent la chaîne, il est nécessaire de pratiquer des dégagements sur la denture des roues.

Poids du tablier : Poids total du tronçon considéré soit toute la partie mobile : chaîne+galets+palettes+accessoires+etc

Pression d’articulation : Dans certaine application , la pression de contact dans les articulations devient un paramètre déterminant, c’est en effet cette pression qui, à chaque oscillation de la chaîne lors du passage sur la roue, va provoquer l’usure de la chaîne. Cette pression est à surveiller notamment dans les utilisations en milieu abrasif, sans entretien, dans les chaînes inox, …
P=F/S
P en N/cm²
F=effort tangentiel dans la chaine en N
S=surface diamètrale projetée soit Ø de l’axe (en cm) x longueur douille (en cm)

Les valeurs de P pour des chaînes standards peuvent être de :
4000 N/cm² avec huilage abondant
3000 N/cm² avec bon entretien et milieu propre
1500 N/cm² avec entretien incertain et milieu poussiéreux
1000 N/cm² sans entretien

Rainure : Entaille longue, de section rectangulaire, en forme de T, ou en queue d'aronde, pratiquée dans une pièce.


Rendement : Coefficient tenant compte du rendement des organes situés entre le moteur et l’arbre de commande : coupleur, réducteur, transmission par chaîne, …
Bien entendu ces coefficients se cumulent. Par ailleurs, on applique un coefficient de 1.05 à chaque enroulement à 180°. Celui-ci correspond aux pertes dues aux mouvements d’articulations des chaînes, à leur mise en place sur les roues et à la rotation de l’ensemble roues+arbres.

Résistance minimale à la traction : S'échelonne, selon une série basée sur les nombres normaux, de 20 à 900 kN

Rivet : Elément d'assemblage permanent. Il se présente sous la forme d'une tige cylindrique, généralement métallique, pleine ou creuse qui est munie à l'une de ses extrémités d'une tête, c'est-à-dire une partie de section plus grande.
L'autre extrémité sera aplatie et élargie par écrasement, pour solidariser les éléments qu'on veut riveter ensemble.

Rondelle : Petit disque percé que l'on place entre une vis ou un écrou et la pièce à serrer, pour transmettre et répartir, l'effort de serrage sur la pièce.

Roue dentée : Organe de forme circulaire permettant de transmettre le mouvement grâce aux dents dont son pourtour est garni. La roue permet de transformer le mouvement de rotation en translation.
Les roues utilisées avec les chaînes de manutention sont en acier mécano-soudé ou en fonte.
Les dentures sont normalement brutes de fonderie ou d'oxycoupage mais, sur demande, elles peuvent être livrées avec une denture taillée, ce qui est impératif lorsqu'on utilise des chaînes à douilles.
Les moyeux sont déportés par rapport au plan de denture sauf spécification particulière précisant un moyeu symétrique. Les roues peuvent être fournies alésées et rainurées. Dans le cas de clavette à pente sur moyeu déporté, l'entrée de la clavette est prévue côté denture sauf indication contraire.

Rouleau : Petite pièce de révolution cylindrique en acier très dur, cémenté, trempé ou autre traitement et parfaitement poli, employée en construction mécanique, dans des roulements. Les rouleaux protègent les douilles et évitent l'usure de la denture.

Roulement à billes : Un roulement a pour utilité de diminuer les frottement entre 2 pièces en rotation, ainsi le roulement diminue la chaleur provoqué par la rotation.
Un roulement peut aussi être utilisé pour diminuer le défaut d’alignement entre deux pièce.
Il faut savoir qu’il existe plusieurs types de roulements : Roulement à billes, roulement a rouleaux, roulement à aiguilles.


Silo : réservoir destiné à stocker du matériel en vrac

Tension : Appelée « réglage de brin mou », car une chaîne ne doit pas être tendue. Ce réglage permettra dans un premier temps d’absorbée les jeux d’articulation, et dans un deuxième temps de rattraper l’allongement dû à l’usure. Une tension trop importante génère une forte augmentation de la pression d’articulation et conduit à une usure prématurée de la chaîne.

Tolérance : Imprécision inévitable des procédés d'élaboration fait qu'une pièce ne peut pas être réalisée de façon rigoureusement conforme aux dimensions fixées au préalable sur le plan. On est donc dans l'obligation de se dire que la dimension effectivement réalisée est comprise entre deux cotes limites, compatibles avec un fonctionnement correct de la pièce. La différence entre ces deux dimensions constitue la tolérance.

Train fil : train de laminoirs, continu, spécialisé dans la production de fil machine (produit semi-fini destiné à la transformation). L'installation mesure 300 à 400 m de long.

Traitement thermique : D'une pièce de métal consiste à lui faire subir des transformations de structure grâce à des cycles prédéterminés de chauffage et de refroidissement afin d'en améliorer les caractéristiques mécaniques : dureté, ductilité, limite d'élasticité, …

Trémie : grand entonnoir destiné à stocker puis à verser une matière pondéreuse (grain, sable, ...) par gravitation

Tribofinition : Intègre les techniques de polissage, ébavurage ; les ingrédients sont les médias abrasifs (céramique, porcelaine, plastique, métaux), les additifs chimiques et bien sûr les équipements qui génèrent les mouvements (vibrateurs, centrifugeuses...). Rafer utilise des cailloux de formes pyramidales pour nettoyer ses pièces mécaniques.

Vis de fixation : Appelée communément vis, est un organe mécanique, comportant une tige filetée et une tête; il est destiné à réaliser la fixation d'une ou de plusieurs pièces par pression.

Chaîne Galle :
Les chaînes Galle sont composées de mailles (ou de plaques) droites ou évidées et d'axes épaulés. Les épaulements des axes maintiennent l'écartement entre les plaques et permettent l'engrènement sur le pignon. Les chaînes sont dites à simples, doubles ou triples mailles suivant la résistance à la traction souhaitée.
Les chaînes Galle peuvent transmettre des efforts variant de quelques centaines de Newtons à plus de mille kilo Newtons, la vitesse quant à elle, ne doit pas excéder 20 m/mn.
Les chaînes Galle sont utilisées pour des transmissions à faibles vitesses (banc d'étirage) ou pour assurer des mouvements de va et vient (monte-charge, vannes de barrages…).
Elles permettent donc de transmettre des efforts importants dans un encombrement réduit.
Leur simplicité de conception les destine à des application en ambiance difficile (extérieur, température, etc)


Chaîne à bloc :
Les chaînes à blocs présentent une résistance à la traction élevée sous un faible encombrement. Elles sont utilisées pour la manutention de corps lourds, abrasifs ou lorsque des chocs violents sont prévus (banc d'étirage par exemple).
Afin d'augmenter la durée de vie de la chaîne (meilleure résistance à l'usure), les blocs sont parfois bagués.


Chaîne à rouleaux :
Chaîne simple :
Chaîne double :
Chaîne triple :
Chaîne multiple :
Chaîne à axe plein :
Chaîne à axe creux :
Chaîne à maillons coudés :
Chaîne à maillons forgés :
Chaîne à douille :

Galet lisse :
Galet épaulé :
Attache rapide :
Attache rapide goupillé :
Attache à écrous :
Roue commande :
Roue de tension ou de renvoi :
Tablier mécanique :
Flèche :